Formalités d’entrée et d’installation

Pour toute information concernant l’obtention d’un visa turkmène, veuillez vous adresser au Consulat de l’Ambassade du Turkménistan à Paris :
13, rue Picot
75116 Paris
Tél : 01.47.55.05.36/01.53.65.10.71
Fax : 01.47.55.05.68

Entrée/séjour

L’accès au territoire turkmène se fait sur présentation d’un passeport à durée de validité d’au moins six mois, revêtu d’une visa à obtenir avant le départ auprès de l’Ambassade du Turkménistan du lieu de résidence du voyageur ou à l’arrivée à l’aéroport sur présentation d’une invitation officielle.
L’obtention de ce visa implique que toute invitation d’une société ou d’un particulier turkmène soit contresignée par le Service d’Etat des Migrations du Turkménistan.

La taxe relative à la délivrance d’un visa ou à l’enregistrement du séjour est payable en dollars américains. Les cartes bancaires et les euros, dont l’usage est quasi inexistant, ne sont jamais acceptés à l’aéroport ou au Service des Migrations.

1 dollar américain = 2 ,84 manats (taux fixe).

Tout étranger disposant d’un visa de court séjour doit, dans un délai de trois jours suivant son arrivée, se faire enregistrer auprès du Service des Migrations. Formalité simple et rapide mais indispensable. Les agences de voyage s’en chargent généralement. Les titulaires d’un visa de transit supérieur à cinq jours sont soumis à cette même obligation. Lors de cette démarche, un formulaire précisant l’identité du voyageur et le motif de son séjour est complété. Un double de ce formulaire doit être conservé en permanence dans le passeport pour être présenté à toute réquisition (les contrôles policiers sont fréquents). Il sera restitué au poste frontière du point de sortie.

Le non-respect de cette formalité d’enregistrement peut, au moment de quitter le territoire du Turkménistan, conduire à une amende, une expulsion assortie d’une interdiction de séjour d’une à plusieurs années, [voire à une détention].

La région de Dashogouz et toutes les zones frontalières du Turkménistan font l’objet de restrictions particulières et nécessitent un permis spécial pour les Turkmènes comme pour les étrangers.

publié le 10/10/2014

haut de la page